• Gazidis : « Elliot a sauvé le Milan »

Gazidis : « Elliot a sauvé le Milan »

Publié le 29 mai 2019 à 14h12 | Divers

Après la journée très mouvementée d'hier (départs de Leonardo et de Gattuso) Ivan Gazidis, CEO du club, a donné une longue interview à la Gazetta pour nous partager la direction vers laquelle se tourne le Milan AC. C'est d'ailleurs sa première réelle interview depuis sa prise de fonction en décembre dernier.

Il commence en parlant de son arrivée et de la prise de pouvoir d'Elliot.

"Je suis arrivé en Décembre et j'ai profité du temps à ma disposition pour comprendre le football Italien et le club. Je ne me suis pas exprimé avant parce que je voulais tout étudier d'abord. Il est à présent temps de tout expliquer. Elliot s'est approprié du club en quelques semaines dans le but de résoudre d'énormes problèmes. Soyons clairs: Milan a été sauvé. 220 millions d'euros ont été payés. Dans le cas contraire, le club allait droit à la faillite!"

Un peu plus tard, nous avons engagé Leonardo, que je remercie. Nous lui serons toujours reconnaissants. La vision d'Elliott est claire: éliminer le fardeau financier et retourner dans la bonne direction. Nous n'y sommes pas en 2019. Nous devons moderniser le club. Nous ne pouvons pas regarder en arrière. Il y a trois points fondamentaux: 1) Réorganisation économique avec capacité de faire un profit et de réinvestir. 2) Augmentation de la qualité de l'équipe en la ramenant au sommet 3) La bonne solution pour le stade, que ce soit San Siro ou un nouveau stade.

Elliott n'a pas de délais et nous ne faisons aucune promesse à ce niveau (délais). Le Milan doit être fier de son histoire, mais nous ne trouverons pas de solutions à nos problèmes dans le passé. Milan doit croire au changement. Il y a eu assez de mensonges. Nous sommes ici pour assurer le Milan que le futur se trace sur un chemin réaliste. Nous avons beaucoup de défis devant nous et la volonté pour réussir en Europe mais en conformité avec le FFP. Si nous ignorons les règles comme si nous étions à une table de poker, c'est risqué. Le but sera de grandir en amenant des joueurs de qualité qui grandissent avec le club. Je parle aux fans avec honnêteté. La période de promesses vides est finie."

Il continue en parlant de Leonardo et Gattuso :

"Leo a décidé de partir et de vivre de nouveaux défis. Il aura toujours mes remerciements pour ce qu'il a fait. Pas de conflit, mais une reconnaissance maximale pour lui et son grand effort. Je n'ai pas de mots pour décrire Gattuso: un homme extraordinaire qui a pris la pleine responsabilité de la saison sur ses épaules - peut-être trop - il a fait une analyse et un choix d'une grande honnêteté: il ne pouvait pas encore supporter ce fardeau, mais Rino restera un ami du club pour toujours. J'ai un énorme respect pour lui"

Sur le nouveau Directeur Sportif et sur la rumeur Campos :

"Je n’ai jamais pensé à Campos, c’est un manager de Lille, où il est bien, et il ne viendra pas à Milan. Je veux que Campos fasse ce que la presse voulait - mais je le dis avec un sourire et sans controverse - je veux que ce soit Maldini qui le fasse. J'aimerais vraiment que Paolo reste avec nous et m'aide dans ce grand défi avec un rôle de plus en plus central et important. Je l'admire immensément. Il représente les valeurs et la culture du club. Pas en mouvement éthéré, mais réel. Voir Maldini c'est voir Milan. Il est idéal pour gérer le domaine technique. Il aurait un bon personnel autour. Pas un rôle de façade mais une place centrale dans les choix techniques. Je ne lui demande pas de tout faire tout seul. Il travaillera en groupe, sera soutenus et aidés, il peut donner beaucoup. La saison a été fatigante pour tout le monde et Paolo a également demandé du temps pour réfléchir et comprendre s’il disposait de l’énergie nécessaire pour reprendre ce projet difficile et ardu, qui exige un engagement sans faille. Il doit le sentir à 100%. C'est la condition de toute personne qui veut venir à Milan. Mais dans le cas de Maldini, il n’est pas obligé de venir à Milan, c’est lui Milan ... Je ne veux pas penser à d’autres profils que Maldini, j’attends la décision de Paolo: nous prendrons ensuite entraîneur et joueurs. "

Il précise sa vision pour le nouvel entraîneur du Milan :

"Le nouvel entraîneur sera choisi avec soin: peu importe son âge ou sa nationalité, il importe qu'il soit adapté à ce que nous voulons faire et construire. En tant que dirigeant de football aux États-Unis et en Angleterre, je ne me suis jamais vanté de juger techniquement un joueur, mais je sais comment étudier les profils de ceux qui sont aptes à jouer un rôle au sein même d'une structure. Le choix du technicien, avec l’aide de Maldini, se fera calmement, en étudiant chaque détail: histoire, personnalité, profil, résultats, statistiques. Nous ne voulons rien rater. Nous avons un long et difficile jeu à jouer. Je suis sûr que nous allons gagner"

Rédigé par Teofil, le 29 mai 2019 à 14h12