• Cutrone : Déjà indispensable ?

Cutrone : Déjà indispensable ?

Publié le 9 novembre 2018 à 12h00 | Analyse

Arrivé dans le groupe la saison passée sur la pointe des pieds, Patrick Cutrone est devenu la révélation de la saison 2017/2018 en faisant notamment passer André Silva sur le banc. Alors qu'il continue sur sa lancée en ce début de saison, peut-on affirmer que Patrick Cutrone est indispensable malgré l'arrivée de Gonzalo Higuain ?

Trop grand pour le banc ? 

Poussé sur le banc cette saison par Higuain et le 4-3-3 de Gennaro Gattuso, les Rossoneri connaissent un début de saison très poussif. Hakan Calhanoglu n'est plus celui de la saison passée, le milieu de terrain manque cruellement de créativité et Gonzalo Higuain se sent bien seul devant. Quelques minutes ont suffi au jeune talent italien pour briller. D’abord contre la Roma, match lors duquel il lui aura fallu six minutes pour offrir les trois points.

Il faut également compter ses 3 buts marqués en Europa League et son but face à la Sampdoria. Il s’agit aussi du meilleur buteur européen par rapport aux minutes jouées. Cependant, Patrick Cutrone ne peut être réduit à des statistiques. Il démontre également une intelligence tactique et un esprit de sacrifice, nous rappelant un certain numéro 9. Chacune de ses montées au jeu (entrée pour les français) représente une bouffée d'air frais pour l'équipe, le moment-clé lors duquel l'équipe commençait à mieux jouer. Ses armes ? De nombreux appels intelligents créant plus d'espace pour Gonzalo Higuain et Suso, les possibilités supplémentaires qu’il offre au milieu de terrain, et son abnégation le conduisant très régulièrement à soulager la défense.

Il se trouve également à la base du but de Romagnoli face à Udinese, par son débordement sur l’aile gauche du terrain. Il a déjà marqué les esprits pour un gamin qui n'est titulaire cette saison que depuis trois matchs.

Libération tactique et complémentarité avec Higuain

De plus, son intégration  permet à l'équipe de jouer avec deux pointes, ironiquement comme l'a toujours voulu Silvio Berlusconi. Car hormis les qualités du joueur, le passage au système avec deux attaquants de pointes fut bénéfique à Patrick. Son intégration à l'équipe permet à Gonzalo Higuain de prendre un rôle d'attaquant organisateur et de jouer un peu plus en retrait, de toucher plus de ballons et de servir de point d'appui au milieu de terrain. Cette réflexion est parfaitement illustrée contre la Roma avec la superbe passe de l'Argentin suite à l’appel tranchant de Patrick Cutrone. Même si les deux joueurs sont parfois sevrés de ballon, ils restent néanmoins très complices. Ils se parlent et l'attaquant italien profite des nombreux conseils d'un des meilleurs attaquants européens et ce, tant sur qu’en dehors des terrain. Cette complémentarité doit encore être travaillé mais reste un des plus grands motifs de satisfaction de ce début de saison.

 

Un attachement au club inébranlable 

Aucune déclaration n’est nécessaire pour comprendre l’attachement au club de Cutrone. L’amour réciproque entre le joueur et les tifosi se ressent à chaque apparition du jeune buteur. Il ne cesse de se battre comme un lion tout en alliant un vrai talent, ce qui est très rare dans le club où on voit rarement ces deux facettes associées dans le chef d’un même joueur. C'est peut-être le jeune joueur qui représente au mieux le club et l'avenir, celui qu'on aime mettre en avant à chaque discussion et qui ne nous déçoit jamais. En résumé, Cutrone nous rappelle pourquoi on aime le Milan et finira par nous obliger à faire le Cutromask à chacun de ses buts.

Rédigé par Nicolas, le 9 novembre 2018 à 12h00
Un Belge qui n'a pas le seum